Cass. com. 2 décembre 2014, n° 13-20.203, F-P+B Cessation des paiements : Quelles créances permettent de demander l’ouverture d’une procédure collective ? Qui des créances contestées ?

25/06/2015

Le créancier qui souhaite voir ouvrir une procédure de redressement ou de liquidation judiciaire à l’encontre de son débiteur doit démontrer :

  • qu’il dispose d’une créance certaine, liquide et exigible,
  • que son débiteur est en état de cessation des paiements, c’est-à-dire qu’il ne peut faire face à son passif exigible avec l’actif disponible augmenté de ses réserves de crédit.

La première condition est une condition de recevabilité.

La créance alléguée peut, tout en étant liquide et exigible, ne pas être certaine.

C’est le cas notamment d’une créance contestée, même si la créance résulte d’une ordonnance de référé.

Il appartient alors au juge saisi de la demande de vérifier le caractère sérieusement ou non contestable de la créance litigieuse.

Au cas d’espèce, une expertise était en cours et la créance alléguée, discutée n’était donc pas certaine et ne pouvait permettre l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire ou liquidation judiciaire.

Il s’agit là d’un simple rappel, la Cour de Cassation ayant déjà eu l’occasion de se prononcer sur la notion de créance incertaine dont font partie celles résultant de simple ordonnance de référé provision frappée d’appel alors même qu’elle reste exécutoire de plein droit à titre provisoire. Pour illustration, Cass. com. 13 mai 2014, n° 13-12.489.

Rapport de la Commission de droit de l’Insolvabilité de l’AIJA : les mesures prises par les Etats dans le cadre de la pandémie liée à la Covid-19

Entreprises en difficulté
La pandémie COVID-19 a plongé les entreprises du monde entier dans des difficultés financières et a entraîné une augmentation sans précédent de la législation d'urgence dans la plupart des juridictions.…

UGGC Avocats, nommé au sein de la mission ministérielle relative à l’accompagnement des entreprises en difficulté dans le contexte de la crise sanitaire

Actualités
Thierry Montéran, associé fondateur du cabinet UGGC Avocats, a été désigné par le conseil national des barreaux pour siéger au sein de la mission ministérielle relative à la prévention des…

La transaction en matière de sanctions pécuniaires : oui… mais avant la décision de condamnation

Entreprises en difficulté
Par Marine Simonnot Cass. com. 8 mars 2017, n°15-16.005, P+B+R+I La faculté offerte aux parties de transiger dans le cadre d’une action en responsabilité pour insuffisance d’actif n’avait jamais véritablement…