Interview de Michel Gillibert, administrateur judiciaire

07/03/2014

Michel Gillibert, administrateur judiciaire (Marseille, Aix-en-Provence et Manosque – E-mail : michel.gillibert@scp-bouet-gillibert.fr – tél : 04 92 77 67 70)

Question de Maître Montéran : 

Si vous ne deviez retenir qu’une seule idée pour améliorer le traitement des entreprises en difficulté, laquelle serait-elle ?

Réponse de Maître Gillibert :

Nous obtenons les meilleurs résultats dans le cadre des mesures de prévention, mandat ad hoc ou conciliation. Le mandat ad hoc se caractérise par sa simplicité.

Qu’observe-t-on ? Depuis des années, le législateur multiplie les textes, complexifie, ajoute des procédures et le texte actuellement en discussion va continuer dans cette voie. On n’y comprend plus rien.

Il faut simplifier et anticiper. On veut résoudre, par le droit, des problèmes financiers et comme il n’y a plus de finances et que les banques sont très réticentes, on va de difficultés en difficultés.

En résumé, il faut tout faire pour promouvoir la prévention et pour anticiper les difficultés des entreprises.

Réalisée le 5 mars 2014.

La transaction en matière de sanctions pécuniaires : oui… mais avant la décision de condamnation

Entreprises en difficulté
Par Marine Simonnot Cass. com. 8 mars 2017, n°15-16.005, P+B+R+I La faculté offerte aux parties de transiger dans le cadre d’une action en responsabilité pour insuffisance d’actif n’avait jamais véritablement…

Cass. com. 2 novembre 2016, F+P+B.

Entreprises en difficulté
N° pourvoi 14-18.898 L’arrêt du 2 novembre 2016 de la Chambre commerciale de la Cour de Cassation a une vertu pédagogique en ce qu’il permet de faire le point sur…

Arrêt du 1er décembre 2015

Entreprises en difficulté
N° pourvoi 14-20.668, Publié au bulletin Les honoraires de l’avocat chargé d’assister le débiteur dans l’exercice de ses droits propres sont éligibles au traitement préférentiel Les faits : Le dirigeant…