La délivrance d’une assignation en ouverture de redressement judiciaire ou de liquidation judiciaire dispense- t-elle le débiteur de déposer une déclaration de cessation des paiements ?

13/02/2014

Un débiteur poursuivi en sanction d’interdiction de gérer, soutenait que, puisque la date de cessation des paiements avait été fixée au 12 juin 2009, date de délivrance d’une assignation en ouverture de procédure collective délivrée par l’URSSAF, point n’était besoin pour lui de déclarer la cessation des paiements qui n’avait été constatée quelques mois plus tard par le tribunal.

L’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire ou de liquidation judiciaire doit être demandée par le débiteur dans les 45 jours de l’état de cessation des paiements. Par son arrêt du 14 janvier 2014, la Cour de cassation casse l’arrêt de la cour d’appel qui s’était laissé séduire par le raisonnement du débiteur oubliant qu’il s’agit là d’une obligation légale, ce qu’avait précédemment rappelée la Cour de cassation dans plusieurs arrêts (Cass. Com, 19 janvier 1999, n° 96-16635, n° 224).

Rapport de la Commission de droit de l’Insolvabilité de l’AIJA : les mesures prises par les Etats dans le cadre de la pandémie liée à la Covid-19

Entreprises en difficulté
La pandémie COVID-19 a plongé les entreprises du monde entier dans des difficultés financières et a entraîné une augmentation sans précédent de la législation d'urgence dans la plupart des juridictions.…

UGGC Avocats, nommé au sein de la mission ministérielle relative à l’accompagnement des entreprises en difficulté dans le contexte de la crise sanitaire

Actualités
Thierry Montéran, associé fondateur du cabinet UGGC Avocats, a été désigné par le conseil national des barreaux pour siéger au sein de la mission ministérielle relative à la prévention des…

La transaction en matière de sanctions pécuniaires : oui… mais avant la décision de condamnation

Entreprises en difficulté
Par Marine Simonnot Cass. com. 8 mars 2017, n°15-16.005, P+B+R+I La faculté offerte aux parties de transiger dans le cadre d’une action en responsabilité pour insuffisance d’actif n’avait jamais véritablement…