La double brevetabilité : confirmation d’une pratique interdite

16/07/2021

OEB, Grande Chambre de recours, 22 juin 2021, décision n°G4/19 [1]

La Grande Chambre de recours de l’Office européen des brevets (OEB) a rendu le 22 juin 2021 la décision G4/19 dans laquelle elle confirme l’interdiction de la double protection par brevet. Des décisions basées sur des demandes divisionnaires avaient déjà été rendues en 2007 sur ce principe [2].

Cette fois, dans l’affaire G4/19, le déposant (Nestlé), revendiquait une priorité interne à l’occasion d’une deuxième demande de brevet, une première demande ayant déjà été réalisée pour un brevet européen.

En l’espèce, l’OEB avait d’abord refusé une demande de brevet de Nestlé au motif qu’un tel brevet avait déjà été délivré pour la même invention. Selon la division d’examen, la demande portait sur des revendications « 100% identique »[3] au brevet qui lui servait de priorité. 

Le demandeur a donc fait appel et la Grande Chambre de recours a déclaré que l’interdiction du double brevet constitue un principe de droit procédural au sens de l’article 125de la CBE et est généralement reconnu dans les états contractants.

La Grande Chambre a en outre estimé que l’interdiction de la double brevetabilité ne se limite pas aux demandes portant sur le même objet et déposées à la même date. Elle s’étend également aux demandes parentes et divisionnaires (article 76(1) CBE), ainsi qu’aux demandes revendiquant la même priorité (article 88 CBE).

La Grande Chambre avait également été interrogée sur l’intérêt légitime du demandeur à obtenir une protection double du brevet. Mais l’OEB ne justifie pas la présente interdiction de double brevetabilité par une quelconque absence d’intérêt légitime, ce qui laisse ainsi la question en suspens.

UGGC - Veille 3

Par Raphael Dulion et l’équipe IP/IT du cabinet UGGC Avocats.

Source :

https://www.epo.org/law-practice/case-law-appeals/communications/2021/20210622_fr.html

https://europeanpatentcaselaw.blogspot.com/2021/06/g419-confirmation-de-linterdiction-de.html

[1] OEB, Grande Chambre de recours, 22 juin 2021, décision n°G4/19

[2] G1/05 et G1/06

[3] Décision de la division d’examen

Nouvel accord avec les organisations cinéma : TF1 veut jouer un rôle majeur dans le cinéma français et dans la future chronologie des médias

IP-IT-Médias
TF1 a annoncé le 19 juillet la signature d’un accord inédit avec onze organisations du cinéma sur le modèle de ceux signés jusqu’à présent principalement par la chaîne Canal +.…

Le projet de décret « câble-satellite » : le court-circuit des chaînes thématiques ?

IP-IT-Médias
Eprouvées par la pandémie et la concurrence exponentielle des plateformes de streaming, les chaînes thématiques craignent de nouveaux coups durs face à l’arrivée de cette nouvelle règlementation. Actuellement se clôture…

Retard dans l’adoption de la réforme de la chronologie des médias : Netflix passe à l‘offensive

IP-IT-Médias
La transposition en droit interne de la directive SMA du 14 novembre 2018 [1] est à l’origine d’une réforme de fond de l’audiovisuel français. Les modifications, portées par l’ordonnance du…