La renonciation du salarié à remettre en cause son licenciement peut lui être opposée par le repreneur non partie à la transaction (Soc., 20 novembre 2013, n°10-28.582, P + B).

28/02/2014

Un liquidateur judiciaire notifie à un salarié protégé son licenciement pour motif économique. Le salarié signe une transaction avec l’actionnaire majoritaire de la société en liquidation judiciaire dans laquelle il a renoncé à toute contestation de son licenciement.

La décision d’autorisation de licenciement de l’administration est annulée : le salarié demande par conséquent sa réintégration auprès du repreneur des actifs de la société liquidée.

Malgré le principe de l’effet relatif des contrats qui interdit aux tiers de se prévaloir de l’effet d’une transaction à laquelle ils ne sont pas intervenus, la Cour de cassation estime que ces tiers peuvent toutefois invoquer la renonciation à un droit que renferme cette transaction. Le repreneur des contrats de travail dans le cadre de la liquidation judiciaire de l’employeur était ainsi fondé à opposer cette renonciation pour faire échec à la demande de réintégration formée à son encontre par le salarié protégé.

Observation :   La Cour a appliqué le principe de loyauté : on ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre.

La procédure judiciaire simplifiée de traitement de sortie de crise : un nouvel outil temporaire de traitement des difficultés des entreprises

Entreprises en difficulté
Le 31 mai dernier, la loi n°2021-689 relative à la gestion de la sortie de crise sanitaire qui institue en son article 13 une nouvelle procédure judiciaire de traitement des…

Le bénéficiaire d’une sûreté réelle pour autrui échappe à la procédure collective du constituant … pour le moment

Entreprises en difficulté
Cass. com. 25 novembre 2020, n°19-11.525, FS-P ; Cass. Com. 17 juin 2020, n°19-13.153, FS-P+B+R La sûreté réelle pour autrui en droit commun Depuis un arrêt de la chambre mixte du…

L’action sociale ut singuli ne relève pas de la compétence du commissaire à l’exécution du plan

Entreprises en difficulté
Cass. com. 12 novembre 2020, n°19-11.972, FS-P+B Le contexte Alors qu’une société bénéficie d’un plan de sauvegarde, les actionnaires assignent les dirigeants de celle-ci en réparation du préjudice subi par…