L’extension de procédure résultant de la confusion des patrimoines cesse avec le jugement prononçant la résolution du plan (Cass. Com. 29 avril 2014, n° 12-27.058).

07/07/2014

Une société et une personne physique sont placées en redressement judiciaire le même jour. La jonction des procédures est par la suite ordonnée compte tenu de la confusion des patrimoines. Un plan de continuation est arrêté, puis résolu suite au non-respect de ses engagements par la société. Une procédure de liquidation judiciaire est donc ouverte à l’encontre de la société et de la personne physique.

La personne physique saisit le tribunal pour voir juger que le passif résultant de sa liquidation judiciaire ne pouvait être confondu avec celui de la liquidation judiciaire de la société. Les juges du fond rejettent cette demande en estimant qu’il n’y a pas lieu de distinguer entre les dettes de la société et celle de la personne physique au regard du principe de l’unicité de la procédure.

La Cour de cassation casse l’arrêt d’appel au visa de l’article L. 621-82 du Code de commerce dans sa rédaction antérieure à la loi du 26 juillet 2005 de sauvegarde des entreprises. Le principe d’unicité de la procédure cesse avec la résolution du plan.

Rapport de la Commission de droit de l’Insolvabilité de l’AIJA : les mesures prises par les Etats dans le cadre de la pandémie liée à la Covid-19

Entreprises en difficulté
La pandémie COVID-19 a plongé les entreprises du monde entier dans des difficultés financières et a entraîné une augmentation sans précédent de la législation d'urgence dans la plupart des juridictions.…

UGGC Avocats, nommé au sein de la mission ministérielle relative à l’accompagnement des entreprises en difficulté dans le contexte de la crise sanitaire

Actualités
Thierry Montéran, associé fondateur du cabinet UGGC Avocats, a été désigné par le conseil national des barreaux pour siéger au sein de la mission ministérielle relative à la prévention des…

La transaction en matière de sanctions pécuniaires : oui… mais avant la décision de condamnation

Entreprises en difficulté
Par Marine Simonnot Cass. com. 8 mars 2017, n°15-16.005, P+B+R+I La faculté offerte aux parties de transiger dans le cadre d’une action en responsabilité pour insuffisance d’actif n’avait jamais véritablement…