Réforme des tribunaux de commerce

28/02/2014

Le sujet de la mixité des tribunaux de commerce, la refonte de la carte judiciaire, la spécialisation des tribunaux reviennent régulièrement sur le devant de la scène.

Dernièrement, le président de la Conférence Générale des Juges Consulaires de France, Monsieur Yves Lelièvre, s’est élevé contre le projet de loi comportant la création au sein de chaque cour d’appel d’une chambre commerciale mixte composée de deux magistrats professionnels et d’un juge consulaire.

Pour les juges consulaires s’exprimant par leur président, ce projet qui apparaissait pour certains comme une bonne idée et qui doit être présenté à l’Assemblée Nationale, sera nécessairement agrémenté d’amendements visant à introduire la mixité également en première instance et non plus seulement à la cour d’appel. Les juges consulaires craignent également que la présidence des chambres commerciales ne soit confiée à un juge professionnel, ce que, forts d’une expérience multi séculaire, les juges consulaires refusent.

Autre sujet de contentieux : la spécialisation : les grandes affaires ne seraient traitées que par quelques tribunaux de commerce.

Les juges consulaires voient à travers cette spécialisation une refonte cachée de la carte judiciaire et la suppression mécanique d’un certain nombre de tribunaux de commerce ainsi allégés d’un contentieux au profit des grands tribunaux.

La suite sera connue dans les semaines voire les mois à venir.

Rapport de la Commission de droit de l’Insolvabilité de l’AIJA : les mesures prises par les Etats dans le cadre de la pandémie liée à la Covid-19

Entreprises en difficulté
La pandémie COVID-19 a plongé les entreprises du monde entier dans des difficultés financières et a entraîné une augmentation sans précédent de la législation d'urgence dans la plupart des juridictions.…

UGGC Avocats, nommé au sein de la mission ministérielle relative à l’accompagnement des entreprises en difficulté dans le contexte de la crise sanitaire

Actualités
Thierry Montéran, associé fondateur du cabinet UGGC Avocats, a été désigné par le conseil national des barreaux pour siéger au sein de la mission ministérielle relative à la prévention des…

La transaction en matière de sanctions pécuniaires : oui… mais avant la décision de condamnation

Entreprises en difficulté
Par Marine Simonnot Cass. com. 8 mars 2017, n°15-16.005, P+B+R+I La faculté offerte aux parties de transiger dans le cadre d’une action en responsabilité pour insuffisance d’actif n’avait jamais véritablement…