Des scénaristes lancent un appel à la Ministre de la Culture Roselyne Bachelot

26/02/2021

Le collectif « Paroles de scénaristes » est composé d’auteurs pour le petit et grand écran, et est présent depuis décembre 2020 sur Facebook, où les scénaristes sont libres d’apporter leur témoignage anonymement. Le magazine Télérama a ouvert ses colonnes au collectif qui y a publié une tribune.

Le collectif y rappelle la primordialité de leur rôle dans le processus créatif audiovisuel, tout en se décrivant comme « le maillon le plus faible ». Par cette tribune, ils souhaitent la reconnaissance de leur travail : être reconsidérés comme co-créateurs, en étant mieux associés aux films, séries et à leur communication.

En cause, un système écrasant, et des conditions de travail que les signataires ne veulent plus accepter. Les scénaristes se plaignent de l’invisibilisation dont ils sont les victimes, notamment en alarmant sur la précarité financière de ce métier mais aussi sur les possibles réappropriations de leur travail.

Ainsi, ils en appellent aux pouvoirs publics afin de répondre à cet appel à l’aide, en leur donnant des moyens et des droits légitimes : chômages, congés payés, protection sociale, entre autres.

« La France ne peut plus rester un des pays où les crédits alloués à l’écriture sont les plus faibles, entre 1 % et 3 % du budget d’une œuvre, contre 10 % à 15 % aux États-Unis pour le cinéma. Il est urgent d’encadrer l’écriture avec des rémunérations minimales » expliquent-ils.

En effet, les scénaristes signataires de la tribune rappellent qu’en France, les accords collectifs encadrant l’écriture sont particulièrement courts, s’appliquant à la télévision, au détriment des auteurs de cinéma.

Ils proposent ainsi à Roselyne Bachelot, Ministre de la Culture, de mettre en place des « Etats généraux du scénario » et appellent l’ensemble du secteur à se joindre à leurs revendications.

Un point qui ne devrait pas être contesté est que toute la chaîne et la production devraient s’interroger sur les méthodes et moyens alloués aux scénarios, en vue de se donner de vrais moyens pour l’écriture.

Au même moment, dans une tribune parue dans Le Monde, le directeur général de la SACD et le coprésident de Pathé appellent à ouvrir les aides du CNC aux plateformes afin d’engager une « profonde modernisation de notre système de soutien à la création ».

Par l’équipe IP/IT du cabinet UGGC Avocats

UGGC - Ad

Source : https://www.telerama.fr/ecrans/lappel-des-scenaristes-a-roselyne-bachelot-pour-sortir-du-statut-desclaves-modernes-6814188.php

https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/02/13/cinema-apres-le-covid-19-le-retour-a-la-vie-devra-s-accompagner-d-une-profonde-modernisation-de-notre-systeme-de-soutien-a-la-creation_6069873_3232.html

Enregistrement d’une marque sonore : la décision qui va faire du bruit

IP-IT-Médias
TUE, 7 juillet 2021, aff. T 668/19, Ardagh Metal Beverage Holdings GmbH & Co. KG c./ Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO) Le Tribunal de l’Union européenne…

Droits voisins du producteur de vidéogrammes : clap de fin pour une université

IP-IT-Médias
Civ. 1re, 16 juin 2021, FS-B, n° 19-21.663 Une Université a proposé à un producteur de produire un film à l’occasion du centenaire de la formulation de la théorie de…

La double brevetabilité : confirmation d’une pratique interdite

IP-IT-Médias
OEB, Grande Chambre de recours, 22 juin 2021, décision n°G4/19 [1] La Grande Chambre de recours de l’Office européen des brevets (OEB) a rendu le 22 juin 2021 la décision…